Accueil
Les Amis de Peiresc

mise à jour : 02/07/2017
à propos de ce site...

WyWiWyG.frlog-in

NICOLAS CLAUDE FABRI de PEIRESC

Nicolas Claude nait le 1 er Décembre 1580 à Belgentier où ses parents se sont réfugiés pour cause de peste. Enfance et jeunesse se passent dans la tourmente des Guerres de religion, particulièrement violentes en Provence et qui ne s'apaisent réellement qu'avec le départ d'Epernon en 1596 ! Avec son frère plus jeune de deux ans, Palamède de Valavez - sa mère est décédée à la naissance de ce dernier- il part faire ses études à Brignoles, St Maximin, chez les jésuites d'Avignon, enfin à Tournon puis à Aix. Etudes universelles, trés poussées dans le domaine scientifique, littéraire, juridique, ou cosmographique.

Il part en 1599 pour 3 ans en Italie où il devient à Padoue un élève de Galilée, assiste au mariage de Marie de Médicis et Henri IV, au Palais Pitti, dans la délégation provençale; vit un moment à Rome, puis à Naples avant de rentrer au pays.Juste le temps de passer son doctorat en droit, à Aix, en 1604 (son père lui offre alors la terre de Peyresq, dont il prend le nom) le voilà reparti pour l'Angleterre puis les Flandres. Il est reçu conseiller au Parlement d'Aix en 1607 où il cotoie Gullaume de Vair conseiller d'Etat en Provence puis Président du Parlement. Pendant toutes ces années il entretient une correspondance suivie avec de nombreux savants dans toute l'Europe et mène de nombreux travaux scientifiques:
  • Astronomie avec la découverte de la nébuleuse d'Orion en 1610-à l'heure où Henri IV est assassiné-sans doute avec la lunette astronomique que Galilée lui donne
    il observe Mercure en plein jour, détecte la lumière cendrée de Vénus, dresse une carte de la lune avec Gassendi (qui sera gravée en 1636),travaille à déterminer les longitudes par l'observation d'eclipses de lune
  • Il touche tous les domaines, histoire, histoire naturelle, géologie, météorologie, archéologie (il travaille par exemple sur un manuscrit de Constantin Porphyrogénète, empereur byzantin du X ème siècle, qu'on lui envoie de Chypre), numismatique, etc

En 1616 du Vair est nommé Garde des sceaux à Paris et emmène Peiresc comme secrétaire; il restera dans cette charge jusqu'en 1623 Louis XIII le récompense d'un service en lui octroyant l'abbaye de Guîtres en Guyenne-ce qui l'exempte d'assister aux délibérations et condamnations à la peine capitale lors des procès criminels .

Il revient à Aix à la fin de l'année 1623 comme conseiller au Parlement et travaille dès 1625 en collaboration avec le premier Président, le baron d'Oppède.

En 1629, la peste, qui attaque Aix en juillet (Marseille en février suivant) l'oblige à se réfugier à Belgentier, et la rebellion contre Richelieu qui gagne la Provence en 1630 et 1631 l'y maintient d'une façon douloureuse car souvent la serrade empêche toute communication.

Dès qu'il le peut il rentre à; Aix où il s'éteint le 24 juin 1637, à 57 ans. Il a eu la satisfaction de voir la capitulation des Espagnols à Lérins (en Mai) Il est inhumé à Aix dans l'église des Dominicains.

Voilà un portrait de lui par Gassendi : "De taille ordinaire, d'un tempérament maigre, sujet aux maladies(...)Le front grand les yeux bleus et souvent trempés d'humeur...Le nez un peu crochu, les joues colorées, les cheveux blonds, de même que la barbe qu'il était d'usage de porter longue. On voyait une douceur et une amabilité extrêmes, répandues sur son visage. Très frugal pour lui dans son manger, il était d'ordinaire splendide pour les autres. Personne ne donna jamais plus volontiers, ni plus généreusement, ni plus souvent (...)Il regardait le monde entier comme sa famille, et tous les sages comme des pères, des frères, des enfants avec lesquels il avait tout en commun."

Le chevalier del Pozzo lui avait dit à Padoue en 1600 :"celui qui a des grâces dans l'adolescence, de l'érudition dans sa jeunesse, de la prudence dans la vieillesse, est dans le premier de ces trois âges, les délices de ses amis, dans le second, l' honneur de sa patrie, dans le troisième, la consolation de lui même. Pour vous Fabry vous êtes les trois choses à la fois."

"Petite biographie rapide", rédigée pour les Amis de Peiresc par Marie Christine Célérier.

>>Quels étaient les correspondants de Peiresc?

10961 Visites à /fabri_de_peiresc/index.php [googlebot=840]
modifé le 30/11/16 a 16:39